Comment acheter un hôtel en 2015 ?

Le marché étant ralenti par un accès au crédit un peu moins facile, disons-le. Le temps où les banques prenaient des risques est révolu.
Mais il existe bien d’autres façons d’acheter et de devenir propriétaire d’un fonds de commerce.

Money

Ne pas perdre de vue que l’apport reste primordial.

Terminé le temps d’un apport de « principe », maintenant il faut du concret et cela n’est pas plus mal. Car le risque de voir dans les 5 années de la reprise une entreprise déposer le bilan par manque de trésorerie, n’est pas une fable. La rentabilité de votre affaire dépendra essentiellement du montant de votre emprunt.

Le crédit vendeur !

Dans le cas d’une frilosité excessive des banques et de la possibilité réelle d’une affaire, le crédit vendeur est une vraie possibilité !
Il n’existe pas de règles, plutôt des usages de bon sens, un crédit peut être de 60% du montant, mais rarement plus. Il donne l’avantage au cédant en vendant plus proche de son prix et à un atout pour l’acheteur, de conserver d’avantage de trésorerie.

Par exemple : Un bien immobilisé peut être placé en garantie. Un acheteur doit, bien souvent revendre sa maison avant de pouvoir se lancer, pourquoi attendre ?

Une garantie sur le bien peut facilement servir d’apport et être versé une fois la maison vendue. Cela permet de vendre sereinement et non pas dans la précipitation.

Se faire conseiller par qui ?

Nous pouvons, dans notre rôle de mise en relation acheteur / vendeur, aider les parties à se rejoindre sur la meilleure façon de conclure une transaction. Mais nous avons nos limites, un comptable, bien souvent aidé d’un avocat spécialisé vous aideront à rédiger ces clauses.

Mais le tout est d’en parler.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>